LE JEFFDAY, LE FABI’S DAY OU LE VENDREDI

PhotoGrid_1521284780938.jpg

J’ai pour habitude de totalement me dégager les vendredis, c’est le seul jour de la semaine où je me livre à toutes sortes d’activités distrayantes, sorties détentes, visites à quelques amis, bref c’est le jour de mon jour, et pour cela un connard qui me sert d’ami à surnommé les vendredis le JEFFDAY. il sait se montrer créatif quand il le veut bien, super intelligent d’ailleurs comme garçon, je beni le ciel de l’avoir comme ami. Ce billet parcontre lui est specialement dédié.

À RIS-TENIM, DEPUIS BAMAKO

Ça c’est pas le genre de trucs dont je suis censé vous parler, d’ailleurs j’ai jamais eu à vous raconter ma vie, et puis c’est bien comme ça. Beaucoup se sont posés des questions à mon sujet. C’est qui le Nerd? Cest qui Jeffrey? Où pour certains c’est qui Jeffrey le Nerd. Oui je sais, posé sous cet angle ça fait un peu bête, mais comme je sais pas vraiment ce que je vais écrire, je me vois obligé de faire un peu le perroquet pour agrandir mon texte. Et oui ça marche à tout les coups, je fais preuve d’une redondance assez lunaire, et voilà ça passe où ça passe.

Vous savez, c’est le genre de jour où tout vous semble nouveaux, vos habitudes, vos rencontres, vos faits et gestes, vous vous voyez divertir un assez petit nombre de personnes venues des quatre coins de la capitale pour finalement vous retrouver dans un coin assez reculé de la capitale. Limite, vous n’allez pas me croire mais y’en à qui ont quittés Niamey ma parole. Enfin elle était la seule étrangère, bof la decrire en étrangère ce serait un peu abuser. mais dites-moi, comment vous decrirez-vous quelqu’un qui ne parle pas votre langue? Ne répondez pas, d’ailleurs, c’est pas comme si je vous laissais le choix d’une réponse que je retrouverai plus tard. Vous allez lire et ensuite continuer votre vie…

Alors notre étrangère selon mon billet s’apelle Fabienne, moi je l’appelle Fabi( lisez en anglais (fébi).

Pourquoi je vous raconte tout ça même? Mais bon allons soloman, le disent les ivoiriens. Parlant d’ivoirien, rappelons que Fabi est une ivoiro-libanaise. Une jeune belle fille à la peau métissée avec qui j’ai eu à partager une partie de mon cursus scolaire à Abidjan,IMG-20180317-WA0004 vielle amie du collège, mais bon dans le temps elle n’étais pas vraiment mon amie, enfin elle n’avais pas d’amis, disons plutôt qu’elle n’en voulais pas d’amis, on se dépassait du regard sans pour autant échanger un mot. Fabi avait de la joie, de l’amour et de la bonne humeur à revendre. Elle remplissait tout le collège, euuuh tout le lycée. Attendez je vous explique, d’abord notre école abritait à la fois un cursus primaire et secondaire, de la maternelle à la terminale et il y avait de toutes les séries. Bâti sur deux étages l’école était peinte en bleu-rose. Oui c’est bien c’que j’pense aussi, couleur de mytho, parfois j’me demande si notre fondateur à l’époque n’était pas gay, non mais franchement le rose vient chercher quoi dedans. Mais tout petit on trouvait ça mignon, ya qu’avec l’âge que les visions ont changées. Alors je disais que notre école était peinte en bleu-rose, avait un grand parking qui englobait à la fois un terrain de handball et basket, et sur ce même terrain y avait le mât. Wesh ma race fallait chaque matin saluer les couleurs du pays. ORANGE-BLANC-VERT  pour un établissement peint en rose bleu. l’OL. Ah j’oubliais la devise, UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL. Et oui pour être unis on l’était vraiment, c’est à dire que pour le regroupement devant le mât on était tous mélangés. Filles à part, garçons aussi à part oui, mais du côté des filles comme des garçons, impossible de savoir qui était en classe de 4e, qui était en terminale, on etait dans un froufrou de melange absolu,  sacrée union vous pensez pas. En ce qui était de la discipline, rien qu’à y penser je suis mort de rire. Bon je vous passe cette étape, pour le travail ça variait, avec les crises socio-politiques qui avaient débutées en cette période, c’était presque des années blanches qu’on faisait.

Bon on est pas là pour parler d’Abidjan, ç’etait juste un briefing en passant, revenons au jeffday. Nous voilà enfin réunis, place aux hostilités…KIMG0018.jpg

Je parie que y’en à qui se sont réveillés ce matin avec une sacrée gueule de bois, et oui de la boisson il y’en avait vraiment beaucoup plus que le nombre de personnes presente. Gin, Champagne, Vin, Bières, Sucreries à profusion, à la base il s’agissait juste d’un petit truc avec quelques amis, mais de bouches à oreilles les invitations se sont vu croîtrent et c’était mordant, j’avoue que j’ai apprécié, et surtout la partie la plus fun c’était celle de l’amour naissant entre Marcus et Nicky, bon c’est dans mon article j’écris ça hein, sinon en vrai moi même j’ignore ce qui passe entre nos deux tourtereaux. J’aurai bien voulu enjoliver en maquillant leur collision d’une romance assez platonique qui donnerait une sensation plutôt tendance à la journée mais non, je ferai pas. Ô terriens, habitants d’une sphère charnelle, je ne vous ferai point ce plaisir.

Retour sur Fabi, et oui faut le dire, faut l’admettre, sa bonne humeur, sa joie de vivre et son enthousiasme sans mesure à vallu à cette journée une image de commémoration d’un instant détente avec des personnes venues de tout les coins, elle a apportée une lueur de bienfaisance par son côté ivoirien, donner sans compter, renchérir sans détour, elle nous a vraiment mis bien, sa cuisine était parfaite pour nous gourmands du devoir, soupe de poulet au riz denikachia qui veut dire (les enfants sont beaucoup) l’OL, elle va me tuer, hey n’allez pas si vite, c’était du riz parfumé Gino, un vrai régal, et faut souligner que ça c’était la deuxième partie de notre séance gastrique, vivement que j’attrape pas aujourd’hui la gastro mdr, ç’aurait été le cas que je serai assis sur les cuvettes de toilette à écrire ce billet l’OL. Oui je sais vous voulez savoir la première partie ce qu’on a eu comme menu? Relax, on a fait 100% terroir, akumeh à la sauce d’ademè qui ne manquait ni de poissons ni de viandes, et oui c’était du lourd, même après ça, on aurait pas cru être capable d’assurer avec le riz, mais croyez ma parole, un p’tit tour à la plage a été des plus aidant car de retour à la maison le riz ne s’est pas fait prier, et nous non plus. Je crois même qu’il ya eu un combat de poulet entre Fabi et moi. Sacrée tricheuse oui. Et Fridoss, humm Fridoss, rappelez-vous, je disais en tout début que c’est le genre de jour où tout vous semble nouveau, vos habitudes, vos rencontres et cætera.PhotoGrid_1521284982796.jpgParce-que oui, je rencontrais Fridoss pour la première fois, une demoiselle qui faisait preuve d’une sensualité à en baver. Vous voulez que je vous fasse une description de son corps? Et oui allons y. Fridoss était une fille bien à première impression, bien qu’elle était la, parmis des personnes qu’elle ne connaissait ni d’Adam, ni d’Eve, elle dégageait un flair commun avec le reste de l’équipe, participait aux corvées, se mêlait à la cuisine, riait aux blagues presque nulles qu’on lançait et Faisait 1 avec tout le monde, c’est le genre de personne qu’on aimerait revoir une deuxième fois, et dans les mêmes conditions, elle avait sa touche sacrement particulière qu’elle savait faire valoir et….. Oui j’étais censé vous decrire son corps non. D’accord mais sachez que vous n’aurez rien, vous avez les images en multimédia, ça doit pouvoir vous suffir. D’ailleur je vous fais don de elle et fabi en media MDR.IMG-20180317-WA0029 Ah j’allais oublier Christian et junior, deux Lascars qui pour commencer se sont auto-invités et qui m’ont suivi durant tout le trajet, ils avaient vachement apportés eux aussi leur touche, Christian parcontre qui n’a pas cessé de faire rire tout le monde. C’était vraiment magnifique. Arnold, man, bordo, et daniel qui eux aussi se sont foutrement bien investi….IMG-20180317-WA0034

Voilà le genre d’équipe dans laquelle on aimerait se retrouver, des gens bien avec qui on  partagerait  ses journées, rire, se taquiner, se vendre du charme, le reste on s’en fout. Et oui c’est ça la vie. Vivre avec des gens qui nous font nous sentir meilleurs. Partager des instants innoubliables. Immortaliser ces instants et à chaque fois qu’on fouilles dans son android, on s’en rappel et on souri….IMG-20180317-WA0027.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s