Ana ma nana(deuxieme partie)

 

Bien qu’elle s’en sorti indemne, les ambulanciers décide quand même de l’emmener. Marley, l’un des six jeunes ayant prit part à la soirée monta avec elle. Parce que oui, aussitôt l’accident produit on lui fit appel, qui revenait avec le reste de l’équipe. Marley était un jeune homme plutôt doué, 25ans, très drôle et super taquin. Avec lui on s’ennuie jamais. Il est ingénieur en climatisation. D’ailleurs durant presque toute la soirée il n’a pas cessé de flirter avec nessa, vous souvenez-vous? La fille qui tantôt relax, tantot timide n’avait vraiment pas les idées en place durant toute la soirée. Elle et Ana sont soeurs sachez le.

CHU CAMPUS

Ana n’avait visiblement rien, mais de l’intérieur aurait pu se jouer un concert chaotique de blessures. Après soins et analyses, ses résultats étaient plus que satisfaisants. Quand à lui, compress, alcool et coton avaient suffit à désinfecter ses plaies en temps et en lieu.

LA FÊTE

Au soir du drame, il décida de s’organiser une p’tite fête. N’est ce pas débile pour quelqu’un qui l’espace d’un instant a failli mourir? Oh que non rassurez-vous. Boissons, nourritures étaient au rendez-vous. Toute l’équipe s’était regroupée à nouveau. Il avait mal, il marchait à peine, sa blessure le brûlait. Personne ne s’imaginait sa douleur. Mais il était là, tout beau, tout sourire. Pour Ana il était prêt à tout,
parallèlement à cette manifestation virtuelle, la fête se deroulait quelque part à adidogomé. On était vendredi et contrairement à la nuit précédente, les rues étaient deux fois plus animées. Les chauffeurs de taxi n’étaient pas rare dans le quartier. Ils donnaient tous une allure de fatigue surtout après une première soirée sans sommeil. C’est dans cet atmosphère de calme apparent qu’une petite poignée d’amis, banalement vêtus, animait la fête. Ils viennent avec lui célébrer cet accident bénin. Dans la foulée, il fit signe à Ana de venir. Ce qu’elle comprit aussi rapidement admis. Tout deux quittaient les lieux, se trouvaient un endroit calme, plutôt chic à côté.

LE FACE À FACE

C’était leur deuxième rencontre oui, mais leur premier tête à tête. C’est ici que tout se joue. Ils firent amplement connaissance, causant de tout et de rien. Ana etait plutôt dans son élément. Lui, il était visiblement embrouillé, il avait perdu ses moyens, il ne supportait pas son regard à Ana. Elle le savait, elle l’avait remarquée, Ana n’était pas une petite joueuse. Son calme et son impertinence lui vallait une allure redoutable. Elle était sans gêne, le son de sa voix venait à lui comme le chant d’un rossignol, doux, calme, lent. Elle articulait chaque mots avec tellement d’éloquence que même les syllables se faisaient remarquer. Waouh, lui qui avait toujours une longueur d’avance. Cette fois-ci, la nasse a ratée le requin. Lui, seul, face à Ana le mettait mal à l’aise. Un malaise euphorique…

lui? depuis le début de l’histoire, lui, lui lui… Chèrs(e) lecteurs, lectrices. vous avez réclamés la suite. Ce n’était pas prevu. Alors payez en les frais. Continuons l’aventure, une surprise vous y attend.

LA DESCRIPTION

C’était un jeune homme d’environ 26ans, mesurant un peu plus d’1m70. Le genre svelte, sportif. Il mange peu et est habitué à ce régime. Pèse plus de 70kilo,  androgyne, il attire énormément les regards. Il est vrai que de loin, ses cheveux et ses traits fins peuvent porter à confusion car il avait des cheveux noirs, doux, et lisse comme du satin. Il à la peau noir très pâle rempli de poils et une frange aussi noir que les ténèbres tranchant avec la paleur. il a des yeux très ambres, héritage de son pays, froid mais profond. De longs cils très fins et une bouche assez bien dessinée.
Ana par contre était une fille grande, mince de corpulence, elle donnait l’air d’être douce, mais à la fois d’avoir du caractère. Elle avait le visage un peu arrondi, des lèvres pulpeuses, des yeux mangas et des sourcils bien dessinés. Elle avait le teint pâle, de longs cheveux. Son regard attractif faisait que les filles étaient jalouses d’elle.
la soirée s’est terminée en beauté. Toute fatiguée, elle décide de rentrer, fit appelle à sa soeur qui toujours se lassait jamais de flirter avec marley. De retour chez lui, c’est avec un effort surhumain qu’il prit sa douche, se met ensuite au lit. Il sonnait 1h10 à son aiguille. Le marchand de sable tardait à passer. Mille et une pensées trottinaient dans sa tête. Il repensait à Ana, à leurs premiers regards, leur premier tête à tête. Pensait-elle aussi à lui? Aurait-elle envie de le revoir? Faut croire que son charme n’avait pas fait effet, il n’eût même pas le temps de lui voler un baiser, elle n’avait pas donnée l’air d’en avoir envie non plus. Ils la regardait monter dans son taxi qui demarra aussitôt.

To be continued…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s